Le Jour de la Nuit – Samedi 13 octobre – Venez nombreux !

affiche jour de la nuit 2018
Pour la seconde année consécutive, notre association relaye localement Le Jour de la Nuit.
Cette manifestation nationale permet de sensibiliser les participants au gaspillage énergétique mais aussi à la pollution lumineuse que constitue un éclairage urbain excessif  qui dans certains endroits ne permet plus d’observer le ciel étoilé la nuit et  perturbe fortement la faune nocturne voire même les habitants dans leur sommeil.
Ce samedi 13 octobre, de 19h30 à 21h30  à l’école élémentaire de Taninges  seront proposées des animations à destination des plus jeunes mais également des adultes ! Au programme : initiation à l’astronomie : reconnaître les constellations dans le ciel d’automne, fabrication de maquettes, réalisation d’une carte du ciel grand format, contes, coin lecture, connaissance de la faune nocturne… Une observation du ciel au télescope sera également organisée si la météo le permet.
 
Nous remercions les élus jacquemards qui vont organiser conjointement à notre action une extinction partielle de l’éclairage public de certains quartiers de la commune ce soir là.
 
Cela est à nouveau l’occasion pour l’association de demander à ce que l’ensemble des communes de la vallée avancent  sur la réduction non pas une soirée mais tout au long de l’année de l’éclairage public. Ainsi, pourquoi ne pas envisager une extinction totale entre 23h et 5h du matin comme le font les communes de Marnaz, Fillinges, Saint Cergues, Contamine Sur Arve, Saint Julien, Les Contamines Montjoie, Entremont, Faverge, Argonay, Rumilly, Saint Sixt, Sevrier, Annemasse (partiellement)… et sans doute bien d’autres encore que nous ne connaissons pas ?
 
La situation de ce point de vue évolue en France de manière inquiétante :
– Une étude réalisée par  une équipe de chercheurs de l’Institut d’écologie et d’évolution de l’Université de Berne (Suisse) et du Centre d’écologie et des sciences de la conservation de Paris (CNRS, Muséum national d’histoire naturelle, Université Pierre et Marie Curie) publiée dans le magazine de référence Nature le 10 août 2017 met en évidence une baisse de 64 % du nombre de pollinisateurs nocturnes dans les espaces naturels éclairés.
– avec le succès de l’éclairage par LED qui il est vrai est particulièrement économique concernant la consommation d’électricité, la tentation d’un éclairage public abusif est très présente : depuis 20 ans, le nombre de points d’éclairage nocturne en France a augmenté de 89 %. Cela est-il bien raisonnable ?
 
Enfin, après les essais d’extinctions partielles (c’est à dire dans certains quartiers) de l’éclairage public réalisés depuis mai 2017 à Annemasse, 79 % de habitants se sont déclarés favorables à la poursuite et à l’extension de cette mesure. On peut donc bien mesurer à quel point ce genre d’initiative est majoritairement bien accueillie par la population lorsqu’on prend le temps de l’expliquer.
 
Il faut dire qu’éclairer moins et éclairer mieux relève tout simplement du bon sens ! Surtout lorsqu’on sait que l’extinction nocturne, contrairement à ce que l’on entend parfois ne fait pas du tout augmenter le nombre de cambriolages et à même tendance à faire baisser le nombre d’accidents de la route car les conducteurs sont alors plus prudents. Autant de bonnes raisons pour s’engager dans cette voie en vallée du Giffre !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s