Solidarité aînés

L’idée de la création d’un groupe « solidarité aînés » est apparue rapidement suite à la création de l’Association VEMG.

Elle faisait suite à un questionnement autour des référents manquants pour l’installation de la téléalarme auprès des personnes âgées isolées.

Fin 2016 La démarche a tout d’abord été de rencontrer les acteurs médico- sociaux pouvant être en contact avec ces personnes. ( elus CCAS, ADMR, soins a domicile, infirmiers libéraux secours catholique…)afin de recueillir les différents besoins perçus par chacun d’entre eux.

Le projet est bien accueilli d’autant qu’il est présenté comme une volonté intercommunale.

Nous souhaitions également avoir une meilleure connaissance des actions déjà mises en place. ( transports au marché, lieu d’accueil hebdomadaire au secours catholique).

Décembre 2017 : Afin de préciser mieux nos objectifs, nous avons décidé d’élaborer et diffuser un questionnaire recensant quatre types de besoins.

les transports

les courses

le petit bricolage

les loisirs, la compagnie..

Ce questionnaire qui n’a pas pu être diffusé avec le bulletin de la CCMG l’a été via nos propres moyens avec l’aide d’une partie des acteurs du terrain médico social ( aides a domicile médecins, pharmaciens IDE Kiné….)500 Exemplaires environ ont été mis à disposition sur le territoire

Avril 2017 : POINT RETOUR DES QUESTIONNAIRES

Nous avons reçu peu de réponses eu égard au nombre des questionnaires diffusés. Néanmoins il y a eu une quinzaine de retours pour 4 demandes de transports, 7 demandes de bricolage, 5 demandes pour les courses et 6 demandes de compagnie et loisirs.

Il est à noter que deux propositions de bénévolat ont été formulées via le questionnaire.

Pendant l’ensemble de la période, nous avons continué à nous réunir pour mieux préciser notre projet, nos cadres d’intervention.

2018 :

Nous avons décidé que deux bénévoles rencontreraient en amont de toute intervention les personnes demandeuses d’aide et ce afin de bien faire préciser leurs demandes.

Ces demandes seront systématiquement étudiées en réunion car nous voulons être vigilants à ne pas nous substituer ni aux familles, ni aux services déjà en place comme l’ADMR….

Nous pourrons alors désigner un binôme de bénévoles référents.

Par ailleurs afin de cadrer les interventions bénévoles, le groupe a décidé de s’appuyer sur la charte MONALISA qui est un outil d’élaboration de projets de lutte contre l’isolement social. La charte donne des repères pour constituer une équipe de bénévoles, une aide pour bien définir les projets et surtout des principes éthiques qui devront guider les actions entreprises.

Par exemple : non discrimination, droit à la renonciation, confidentialité, respect des liens….

Ces dernières semaines ont été consacrées à la rencontre des demandeurs…

Pour le moment, émerge surtout pour notre part, une demande de sécurisation des liens et ressources existantes. ( si personne ne peut venir ? Je ne peux pas toujours demander au voisin ? Je ne sais pas si mon petit fils sera là ? Je ne peux pas toujours demander à ma fille…) les interventions pour le moment seraient ponctuelles auprès de personnes insérées socialement.

Mais la démarche de VIVRE ENSEMBLE EN MONTAGNES DU GIFFRE est récente et peu connue. Nous n’en sommes qu’à la mise en place.

Par ailleurs nous sommes encore peu de bénévoles ( environ 10 personnes pour le moment)et il faudra sans doute avant d’aller plus en avant favoriser l’arrivée de nouveaux bénévoles

Publicités